L'encadrement des activités

 

"J'ai un questionnement quant à l'encadrement des activités, et si possible j'aimerai connaitre le positionnement FFRS par rapport à l'exemple ci-dessous exposé.

Un Club dispose d'un créneau horaire dans un gymnase toutes les semaines, actuellement il ne dispose plus que d'un animateur Tennis-rebond:

-si l'animateur doit en dernière minute être absent (mais les pratiquants présents puisque non prévenus), la séance peut-elle avoir lieu sous la responsabilité d'un animateur "FFRS Rando" qui fait partie aussi du groupe Tennis-rebond et pourrait de ce fait garantir la sécurité ?

 

Evidemment, cette question ne se pose pas, par exemple, pour le Tir à l'Arc qui a des régles strictes et spécifiques de sécurité.

-si non, l'activité peut-elle se dérouler sous la responsabilité individuelle de chaque pratiquant pour peu que le(a) Pdt(e) du Club les avise au préalable qu'il(elle) décline tout engagement du Club, mais sachant toutefois qu'il y a utilisation d'une salle mise à disposition du Club ? (Ceci, contrairement à la marche, Rando ou MN, où chacun peut cheminer sur le domaine public sans en référer à quiconque)  ?

-ou bien dernière alternative, suppression pure et simple de l'activité?

 

Merci d'avance de m'aider à avoir un positionnement CODERS clair à ce sujet, pour permettre de prôner la même règle pour tous à nos Clubs".

 

Réponse de la FFRS

"Vous nous avez récemment adressé une série de questions relatives à l’encadrement des activités au sein du club

En premier lieu je vous informe que le règlement encadrement sécurité des activités est disponible sur l’intranet FFRS

Ensuite la FFRS est une fédération agréée par le ministère des sports et relève de la règlementation du code du sport, en particulier pour toute activité sportive organisée par le club le président (organisateur) a une obligation de moyens : garantir la sécurité des pratiquants

Quand vous dites que la randonnée engage la responsabilité individuelle de chacun  des participants, certes, il ne faut pas qu’un individu par son comportement mette le groupe en difficultés mais c’est avant tout la responsabilité civile associative du club organisateur (personne morale) qui est engagée et éventuellement l’animateur ou le président en cas de poursuite au pénal et de faute grave en particulier le défaut de sécurité

A partir du moment où l’activité figure dans le calendrier du club c’est le club qui est responsable

En clair, il vaut mieux un animateur d’une autre discipline que pas d’animateur

C’est au président du club d’apprécier le risque en fonction de l’activité pratiquée, du nombre de participants et de la difficulté .

Cordialement

Marie Claude SERVAES

DTN"

01

Foire aux questions

 

 

© 2014 by CORERS. Proudly created with Wix.com

PARTENAIRES

CORERS des Pays de la Loire

44 rue Romain Rolland

BP 90312

44103 Nantes
 

communication-corers@orange.fr

Remplir le formulaire de contact

 

Foire aux questions

Responsable du site : Marie-Christine Blache

Création : CORERS PDL 2014

Mise à jour par Julie Clément-Rougy le 21/10/19

Mentions légales